Le Musée

Constitution d’une collection

Lorsque le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada ouvre ses portes en 1960 à l’aéroport d’Uplands, à Ottawa, il présente l’une des trois plus importantes collections appartenant à l’État canadien. À cette époque, la collection du Musée national de l’aviation porte surtout sur les avions de brousse et les premiers constructeurs d’avions au Canada. Une deuxième collection, celle du Musée canadien de la guerre, est surtout constituée d’avions militaires de la Première Guerre mondiale jusqu’à 1950, tandis qu’une troisième collection, celle de l’Aviation royale du Canada (ARC), expose principalement des avions militaires ayant joué un rôle dans l’histoire de l’ARC.

À partir de 1964, on procède à la fusion des trois collections, présentées au public sous un nouveau nom, la Collection nationale de l’aéronautique, dans des hangars datant de la Deuxième Guerre mondiale, au vieil aéroport de Rockcliffe, à Ottawa. Cette initiative, qui donne aux visiteurs un meilleur aperçu de l’évolution et de l’utilisation des aéronefs au Canada au cours des années, connaît alors un extraordinaire succès.

En 1967, la Collection nationale de l’aéronautique se joint au Musée des sciences et de la technologie du Canada, alors connu sous le nom du Musée national des sciences et de la technologie, et continue de s’enrichir d’aéronefs tant militaires que civils ayant une importance dans l’histoire de l’aviation canadienne et mondiale. L’édifice actuel du Musée ouvre ses portes en 1988 et en 2005, on inaugure Les réserves. En 1990, le Musée et le Musée des sciences et de la technologie du Canada sont affiliés à la Société du Musée des sciences et de la technologie du Canada (SMSTC). Ils sont joints plus tard par le Musée de l’agriculture du Canada. En 2000, le Musée national de l’aviation est officiellement rebaptisé le Musée de l’aviation du Canada et demeure toujours une composante de la SMSTC. La collection de renommée internationale met l’accent sur les réalisations canadiennes sans toutefois s’y limiter. Par conséquent, on trouve présentement dans la collection plus de 130 aéronefs ainsi que d’innombrables objets provenant de nombreux pays, dont des moteurs, des hélices des instruments, etc.

Comme le Canada contribue de plus en plus au domaine de l’aviation et de l’aérospatiale, le Musée de l’aviation du Canada évoluera en intégrant à son mandat et à sa collection la représentation du vol spatial humain. Cette entreprise est le fruit d’un partenariat dynamique entre l’Agence spatiale canadienne et la Société des musées de sciences et technologies du Canada. Ainsi, pour mieux refléter ce changement de mandat, le Musée porte maintenant le nom de Musée de l’aviation et de l’espace du Canada. Ce tournant annonce une nouvelle direction pour le Musée dans le développement, l’interprétation et la présentation de sa collection élargie.

Le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada travaille constamment à faire découvrir les merveilles de l’aéronautique à l’aide de nouvelles programmations, d’une collection spectaculaire, d’activités et d’événements spéciaux. On y raconte aux visiteurs ce rêve que l’Homme avait de voler en célébrant le rôle important qu’ont joué des centaines de milliers de Canadiens dans la réalisation de ce rêve depuis ses débuts au Canada en 1909 jusqu’à présent.

Toujours en vue d’améliorer l’accès au patrimoine aéronautique du Canada, le Musée prévoit débuter des travaux au printemps 2009. La construction de deux salles de classes à la fine pointe de la technologie, aménagées de façon à permettre l’accessibilité universelle, ainsi qu’un auditorium à multiples usages est prévue. Ces améliorations permettront d’agrandir l’espace nécessaire à la programmation et aux activités de rayonnement culturelles.

Le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada, à titre de musée national du Canada, a acquit une excellente réputation et est apprécié des passionnés de l’aviation à l’échelle internationale. Il est considéré comme possédant actuellement la plus vaste collection d’aéronefs au Canada et l’une des plus remarquables au monde.