Bensen B8MG Gyrocopter

  • Autogyre de loisirs monoplace américain conçu par Bensen Aircraft Corporation et réalisé par Bensen et des constructeurs amateurs de 1955 à 1987.
  • Un autogyre ressemble à un hélicoptère mais sa voilure tournante (rotor) est libre, c'est-à-dire qu'elle n'est pas entraînée par un moteur.
  • Les autogyres se sont fait connaître dans les années 1930 et sont redevenus populaires dans les années 1970 grâce à l'engouement pour la construction amateur.
  • Des milliers de liasses de plans d'autogyres ont été vendues à des constructeurs amateurs.
  • Le pilotage des autogyres requiert une formation spéciale.
  • Igor Bensen a également conçu un autogyre non motorisé, le Gyroglider.
Période
1960 à 1969
Rôles
Aéronef de sport
Premier vol
1974
Emplacement
Aire d’exposition permanente.

Historique

L’autogire est un appareil à voilure tournante que l’on associe généralement aux années 1930. Son rotor tournant en roue libre est entraîné par la réaction de l’air sur les pales du rotor lorsque l’aéronef se déplace tandis que la propulsion provient d’une hélice motorisée conventionnelle. Il faut amorcer la rotation du rotor au sol quand l’aéronef n’a aucune vitesse de translation.

Les autogires ont été initialement conçus et construits à des fins commerciales en raison de leurs caractéristiques de décollage et d’atterrissage courts. Les appareils inventés par Juan de la Cierva en Espagne et par les sociétés Pitcairn et Kellett aux États-Unis étaient issus de leur recherche dans le domaine des voilures tournantes et de leurs efforts en vue de réaliser un vrai hélicoptère. Toutefois, contrairement à l’hélicoptère, l’autogire ne peut pas faire du vol stationnaire, décoller verticalement, reculer ou se déplacer latéralement.

Exemplaire du Musée

Numéro d’immatriculation
C-GPJE
Fabricant
« Kit » de Bensen Aircraft Corporation, États- Unis
Date de fabrication
1974
Numéro de construction
P-6174
Date d’acquisition
2002
Provenance
Don
Numéro de catalogue
2002.0370.001

Alexander Dutkewych a construit ce Gyrocopter à Toronto (Ontario) en 1974 à partir d'un kit réalisé par Bensen Aircraft Corporation de Raleigh (Caroline du Nord). Ce Gyrocopter dépassait les normes d'ingénierie et d'inspection de Transport Canada.

Au cours des années 1970 et au début des années 1980, Dutkewych a piloté cet appareil dans la région du Grand Toronto et a effectué 150 heures de vol. Il l'a modifié, notamment en y ajoutant un silencieux. Au fil des ans, ce Gyrocopter a été présenté à de nombreux rassemblements aériens où il attirait bien des regards.

Dutkewych a fait don du B8MG au Musée en 2002. Ce Gyrocopter est équipé de pales de rotor en aluminium interchangeables avec celles du Bensen B8 Gyroglider du Musée construit aussi par Dutkewych.

Caractéristiques

 

Envergure 6 m (20 pi)
Longueur 3.4 m (11 pi 3 po)
Hauteur 2 m (6 pi 9 po)
Largeur 1.7 m (5 pi 8 po)
Poids à vide 112 kg (247 lb)
Poids maximum 227 kg (500 lb)
Vitesse de croisière 96 km/h (60 mi/h)
Vitesse maximale 137 km/h (85 mi/h)
Vitesse en montée 305 m (1 000 pi) /min
Plafond pratique 3 800 m (12 500 pi)
Autonomie 160 km (100 mi)
Moteur Un moteur deux-temps à 4 cylindres McCulloch 4318E de 72 ch

Bensen B8MG Gyrocopter

Depiction of the Bensen B8MG Gyrocopter from a Bensen company brochure of the 1970s
  • Période : 1960 à 1969
  • Rôles : Aéronef de sport
  • Premier vol : 1974
  • Emplacement : Aire d’exposition permanente.

L’autogire est un appareil à voilure tournante que l’on associe généralement aux années 1930. Son rotor tournant en roue libre est entraîné par la réaction de l’air sur les pales du rotor lorsque l’aéronef se déplace tandis que la propulsion provient d’une hélice motorisée conventionnelle. Il faut amorcer la rotation du rotor au sol quand l’aéronef n’a aucune vitesse de translation.

Les autogires ont été initialement conçus et construits à des fins commerciales en raison de leurs caractéristiques de décollage et d’atterrissage courts. Les appareils inventés par Juan de la Cierva en Espagne et par les sociétés Pitcairn et Kellett aux États-Unis étaient issus de leur recherche dans le domaine des voilures tournantes et de leurs efforts en vue de réaliser un vrai hélicoptère. Toutefois, contrairement à l’hélicoptère, l’autogire ne peut pas faire du vol stationnaire, décoller verticalement, reculer ou se déplacer latéralement.

Exemplaire du Musée

  • Numéro d’immatriculation : C-GPJE
  • Fabricant : « Kit » de Bensen Aircraft Corporation, États- Unis
  • Date de fabrication : 1974
  • Numéro de série : P-6174
  • Date d’acquisition : 2002
  • Provenance : Don

L’hélicoptère est muni d’un ou plusieurs rotors motorisés fournissant poussée et portance; on le manœuvre en inclinant le disque du rotor, c’est-à-dire l’ensemble des pales de rotor. Quand les problèmes de couple du rotor ont été résolus et qu’un authentique hélicoptère a pu être réalisé, les autogires ont vite disparu en raison de leur manque de flexibilité. Ils ont refait surface plus tard comme projets viables dans le domaine de la construction amateur et de l’aviation de loisir.

L’autogire du Musée a été construit à partir d’un « kit » par M. Alexander Dutkewych, de Toronto, qui y a ajouté de nombreuses modifications. L’appareil a effectué plus de 150 heures de vol dans la région de Toronto au cours des années 1970 et 1980. Présenté lors de rassemblements aériens, l’appareil ne manquait pas d’attirer l’attention et de provoquer commentaires et interrogations. Il convient toutefois de noter que le pilotage des autogires exige du pilote une formation spécialisée et le respect d’une plage étroite de paramètres de vol.

La photo de l’appareil provient d’une publicité de la compagnie Bensen pendant les années 1970.

Caractéristiques

Diamètre, rotor :
6 m (20 pi)
Longueur (moins rotor) :
3.4 m (11 pi 3 po)
Hauteur :
2 m (6 pi 9 po)
Largeur :
1.7 m (5 pi 8 po)
Poids à vide :
112 kg (247 lb)
Poids maximum :
227 kg (500 lb)
Vitesse de croisière :
96 km/h (60 mi/h)
Vitesse maximale :
137 km/h (85 mi/h)
Vitesse en montée :
305 m (1 000 pi) /min
Plafond pratique :
3 800 m (12 500 pi)
Autonomie :
160 km (100 mi)
Moteur :
Un moteur deux-temps à 4 cylindres McCulloch 4318E de 72 ch