Curtiss HS-2L La Vigilance

  • Hydravion à coque de patrouille côtière conçu en 1917 pour la U.S. Navy pendant la Première Guerre mondiale.
  • Après la guerre, premier avion de brousse du Canada et modèle d’avion le plus souvent affecté à ce type de travail jusqu’en 1927.
  • Pionnier du vol de brousse au Canada ayant donné accès au Nord canadien grâce à sa capacité de décoller et amerrir sur des rivières et lacs éloignés des régions urbaines.
  • Instrument de nombreuses « premières » : première patrouille forestière en 1919, premier inventaire forestier aérien en 1919, premier service aéropostal régulier en 1924.
Période
Entre-deux-guerres (1919-1938)
Rôles
Aéronef de brousse
Premier vol
1917
Emplacement
Aire d’exposition permanente.

Historique

Le HS-2L était la dernière version d’une série d’hydravions à coque de patrouille cotière conçus durant les deux dernières années de la Première Guerre mondiale. La Marine américaine effectuait des patrouilles anti-sous-marins à partir de bases situées en Nouvelle-Écosse; à la fin de la guerre, elle a fait don au Canada de 12 HS-2L. De nombreux autres appareils ont été achetés au surplus de guerre.

Le HS-2L a été le premier avion de brousse du Canada et est demeuré le principal appareil affecté à ce type de travail jusqu’en 1926-1927. Ce sont les exploitants de HS-2L qui ont établi les traditions du vol de brousse au Canada.

Le HS-2L G-CAAC a effectué le premier vol de brousse au monde en 1919. Un autre HS-2L a établi la première liaison aérienne régulière et le premier service aéropostal régulier au Canada.

Exemplaire du Musée

Numéro d’immatriculation
G-CAAC
Fabricant
Curtiss Aeroplane and Motor Company, États-Unis
Date de fabrication
1918
Numéro de construction
2901-H.2
Date d’acquisition
1968
Provenance
Récupéré par le Musée
Numéro de catalogue
1975.0754.001

Cet appareil, le seul HS-2L au monde, est une reconstruction de La Vigilance immatriculée G CAAC qui appartenait à Laurentide Air Service Limited, première société de vol de brousse. La Vigilance originale a été le premier appareil de cette entreprise; construit en 1918, l’hydravion a effectué son premier vol de brousse au Canada en 1919. La même année, Stuart Graham, premier pilote de brousse professionnel du Canada, plus tard intronisé au Panthéon de l’aviation du Canada, a débuté sa carrière sur La Vigilance. Son épouse, Madge Graham, est devenue la première Canadienne équipière de bord lorsqu’elle a accompagné son mari lors de vols entre la Nouvelle-Écosse et le Québec.

Le 2 septembre 1922, l’hydravion La Vigilance s’est écrasé au lac Foss (Ontario) où il est resté jusqu’en 1967, quand Donald Campbell de Kapuskasing a signalé la présence de l’épave au fond du lac. Le Musée a récupéré la coque ainsi que plusieurs pièces et accessoires entre 1968 et 1969. La coque, préservée, est exposée à côté de l’aéronef reconstruit. L’appareil exposé est constitué de diverses pièces récupérées de plusieurs HS-2L. La restauration a duré de 1970 à 1986, ce qui constitue le travail de restauration le plus important et le plus long que le Musée ait entrepris.

Caractéristiques

 

Envergure 22.6 m (74 pi 19/32 po)
Longueur 11.9 m (39 pi)
Hauteur 5.7 m (18 pi 9 1/4 po)
Poids à vide 1 950 kg (4 300 lb)
Poids maximum 2 918 kg (6 432 lb)
Vitesse de croisière 05 km/h (65 mi/h1)
Vitesse maximale 137 km/h (85 mi/h)
Vitesse en montée 550 m (1 800 pi) / 10 min
Plafond pratique 2 800 m (9 200 pi)
Autonomie 830 km (517 mi)
Moteur Un moteur Packard Liberty, 12 cylindres en V de 360 ch