Noorduyn Norseman VI

  • Modèle réalisé au Canada en 1935 par le concepteur et constructeur d'aéronefs Robert Bernard Cornelius « Bob » Noorduyn qui avait déjà travaillé sur le Fokker Universal, le Bellanca Skyrock et l'autogire Pitcairn.
  • Prévu pour le transport vers les endroits éloignés des centres urbains; premier avion de brousse conçu au Canada.
  • Utilisé par les forces armées canadiennes et américaines pendant la Deuxième Guerre mondiale et, par le fait même, premier aéronef conçu au Canada adopté par les forces armées des États-Unis.
  • Populaire dans le Nord canadien en raison de sa capacité de décoller et d'atterrir sur des terrains rudimentaires.
  • Surnommé le « camion volant d'une tonne » (one-ton flying truck) et le « cheval de trait du ciel » (workhorse of the skies).
  • Produit après le Norseman IV mais avant le Norseman V, le constructeur ayant réservé la lettre « V » pour Victoire en vue de l'attribuer au modèle qui sortirait après la guerre.
Période
Deuxième Guerre mondiale (1939-1945)
Rôles
Aéronef de brousse
Premier vol
14 novembre 1935 (prototype)
Emplacement
Aire d’exposition permanente.

Historique

Le Norseman I avait été conçu pour répondre aux besoins des pilotes et des exploitants canadiens. Le premier Norseman était sous-motorisé. Toutefois, le Mk.IV, doté d’un moteur plus puissant, réalisa pleinement son potentiel après quelques modifications. Les Norseman IV et VI ont volé dans l’Aviation royale du Canada. La U.S. Army Air Forces a commandé le Mk.VI en nombre. Le Mk.V, construit après la guerre, était la dernière version civile. À l’arrêt de la production en 1959, on avait construit au total 904 Norseman. Certains étaient encore utilisés par des exploitants commerciaux au début des années 1990.

Le Norseman était un aéronef robuste et fiable qui possédait un grand volume de chargement. La porte de chargement pouvait admettre un baril d’essence standard de 45 gallons, un article essentiel pour toute opération nordique. Le Norseman était également doté de portes séparées pour le poste de pilotage et le fuselage, ce qui permettait aux pilotes d’entrer et de sortir sans devoir déranger les passagers ou la cargaison. La désignation « Norseman V » a été réservée par le constructeur jusqu’à la fin de la guerre pour représenter le fameux « V pour Victoire » de Winston Churchill.

Exemplaire du Musée

Numéro d’immatriculation
787 (ARC)
Fabricant
Noorduyn Aircraft Ltd Canada
Date de fabrication
1943
Numéro de construction
136
Date d’acquisition
1964
Provenance
Transféré par l’ARC
Numéro de catalogue
1967.0684.001

Construit en 1943, ce Norseman VI a servi à la formation des opérateurs radio au sein de la 3e École de radionavigants de Montréal pendant la Deuxième Guerre mondiale. De 1945 à 1950, il a servi aux communications, à la recherche et au sauvetage ainsi qu'au transport à divers endroits du Canada. En 1950, il a été affecté à la 121e Section de communication et de sauvetage de l'ARC, toujours avec les immatriculations de sa dernière année de service actif. L'avion a été transféré au Musée en février 1964.

Caractéristiques

 

Envergure 15.7 m (51 pi 6 po)
Longueur 9.8 m (32 pi)
Hauteur 3.1 m (10 pi 3 po)
Poids à vide 2 123 kg (4 680 lb)
Poids maximum 3 357 kg (7 400 lb)
Vitesse de croisière 238 km/h (148 mi/h)
Vitesse maximale 261 km/h (162 mi/h)
Vitesse en montée 1 520 m (5 000 pi) / 6.5 min
Plafond pratique 5 180 m (17 000 pi)
Autonomie 1 851 km (1 150 mi)
Moteur Un moteur Pratt & Whitney R-1340-AN-1 Wasp 9 cylindres en étoile de 600 ch