Royal Aircraft Factory B.E.2c

  • Biplan biplace monomoteur de construction britannique ayant servi dans le Royal Flying Corps (RFC) pendant la Première Guerre mondiale.
  • Utilisé principalement pour la reconnaissance et l'observation, bien que certains appareils de ce type aient servi de bombardiers ou chasseurs monoplaces.
  • Conçu par l'ingénieur en aéronautique Geoffrey de Havilland, pionnier de l'aviation britannique et fondateur de la de Havilland Aircraft Company (1920), qui plus tard a réalisé les de Havilland Moth et Tiger Moth, des avions d'entraînement très réussis utilisés pendant la Deuxième Guerre mondiale.
  • Premier aéroplane britannique à traverser la Manche et à atterrir en France après le début de la Première Guerre mondiale.
Période
Première Guerre mondiale (1914-1918)
Rôles
Aéronef d’observation
Premier vol
février 1912 (B.E. 2)
Emplacement
Aire d’exposition permanente.

Historique

Les premiers B.E. 2 sont entrés en service dans le Royal Flying Corps dès 1912. Le B.E. 2c a été utilisé en France, surtout pour les vols de reconnaissance et d’observation, mais certains étaient des bombardiers monoplaces. Des chasseurs de nuit B.E. 2c monoplaces ont abattu six dirigeables au-dessus de l’Angleterre. Le B.E. 2d était un 2c équipé d’un circuit combustible différent. Sur le B.E. 2e, une voilure modifiée a permis d’augmenter la vitesse, mais non la manoeuvrabilité. Retirés du front en 1917, de nombreux exemplaires ont poursuivi leur carrière comme avions-écoles jusqu’à la fin de la guerre. Au total, 3 260 B.E. 2 ont été construits.

Un B.E. 2 fut le premier aéroplane britannique à traverser la Manche et à atterrir en France après le début de la Première Guerre mondiale. Tous les modèles du B.E. 2 étaient tellement stables que les pilotes n’avaient quasiment pas besoin de les piloter lors des missions de reconnaissance et d’observation d’artillerie. Bien que le B.E. 2c ait été une cible facile dans le ciel de France, il n’en demeure pas moins que sa stabilité lui a permis de connaître de grands succès à titre de chasseur monoplace pour la protection du territoire contre les dirigeables allemands effectuant des bombardements de nuit sur l’Angleterre.

Exemplaire du Musée

Numéro d’immatriculation
5244 (ARC)
Fabricant
North American Aviation Inc, États-Unis
Date de fabrication
1945
Numéro de construction
108-47453
Date d’acquisition
1964
Provenance
Transféré par l’ARC
Numéro de catalogue
1967.0688.001

Ce Royal Aircraft Factory B.E. 2 a été construit en 1915 par la société British and Colonial Aeroplane Company Limited; il a servi dans la 7e Escadrille du RCF de 1916 à 1917. Confondu avec un chasseur B.E.2c piloté par un Canadien qui avait abattu un dirigeable allemand, il a été envoyé au Canada en 1919 comme trophée de guerre. Remis en état, il a été exposé au musée aéronautique du Conseil national de recherches du Canada de 1936 à 1940. Entreposé jusqu'en 1957, il a été restauré par l'ARC en 1957 et 1958. Le Musée canadien de la guerre l'a exposé de 1959 à 1962. Il a été ajouté à la collection du Musée de l'aviation et de l'espace du Canada en 1964. C'est au cours de sa restauration que l'équipe de conservation du Musée a découvert sa vraie identité.

Caractéristiques

 

Envergure 20.6 m (67 pi 7 po)
Longueur 16.1 m (52 pi 11 po)
Hauteur 5 m (16 pi 4 po)
Poids à vide 8 808 kg (19 418 lb)
Poids maximum 15 873 kg (35 000 lb)
Vitesse de croisière 370 km/h (230 mi/h)
Vitesse maximale 438 km/h (272 mi/h)
Vitesse en montée 4 570 m (15 000 pi) / 19 min
Plafond pratique 7 380 m (24 200 pi)
Autonomie 2 173 km (1 350 mi)
Moteur Deux moteurs Wright R-2600-13 en étoile de 1 700 ch chacun