Sikorsky S-55 HO4S-3

  • Hélicoptère polyvalent construit aux États-Unis utilisé au cours des années 1950 et 1960, notamment aux transports civils et militaires.
  • En service au sein des forces armées terrestres et navales de 36 pays, dont l'ARC et la Marine royale du Canada (MRC).
  • Utilisé pour le développement du système « Beartrap », un dispositif permettant l'appontage d'hélicoptères sur les petits navires de guerre encore utilisé de nos jours.
  • Premier hélicoptère au monde à être homologué hélicoptère de transport, à survoler l'Atlantique, et à être équipé d'un sonar et de torpilles anti-sous-marines.
Période
Après-guerre (1945-1959)
Rôles
Aéronef de recherches
Premier vol
10 novembre 1949
Emplacement
Aire d’exposition permanente.

Historique

Le S-55 était le premier hélicoptère assez grand et puissant pour transporter de lourdes charges. Il était très en demande chez les exploitants civils et militaires. Okanagan Helicopters a utilisé 21 S-55, tandis que l’Aviation royale du Canada exploitait 15 versions de transport et la Marine royale du Canada, 13 HO4S-3. Au total, 1 100 de ces appareils ont été construits aux États-Unis et 550 autres dans d’autres pays. Les HO4S-3 canadiens ont été retirés du service en 1970.

Le S-55 fut le premier hélicoptère au monde à être homologué hélicoptère de transport, à survoler l’Atlantique, et à être équipé d’un sonar et de torpilles anti-sous-marines. La MRC utilisa le HO4S-3 pour mettre au point et tester le système « Beartrap ». Ce système d’appontage permet à de gros hélicoptères d’être déployés en pleine mer du pont d’escorteurs anti-sous-marins.

Exemplaire du Musée

Numéro d’immatriculation
55877 (MRC)
Fabricant
Sikorsky Aircraft Division of United Aircraft Corp, États-Unis
Date de fabrication
1955
Numéro de construction
555877
Date d’acquisition
1970
Provenance
Don des Forces armées canadiennes
Numéro de catalogue
1970.1486

Construit en 1955, ce S-55, surnommé « l'ange de Shearwater » a servi dans la MRC pendant 15 ans, jusqu'en 1970, lorsqu'il a été retiré du service et donné au Musée. Il a participé à huit missions de sauvetage et sauvé trente deux personnes et quatre animaux. Sur le nez de l'hélicoptère, on remarque huit feuilles d'érable, une pour chaque mission de sauvetage.

La mission la plus célèbre est celle où il a sauvé vingt et un membres de l'équipage du navire de charge libérien Kismet II, ainsi que le chien et le chat de l'équipage, le 26 novembre 1955 au large des côtes de l'île du Cap-Breton.

Caractéristiques

 

Diamètre, rotor 16.2 m (53 pi)
Longueur 12.9 m (42 pi 2 po)
Hauteur 4.5 m (14 pi 8 po)
Poids à vide 2 380 kg (5 250 lb)
Poids maximum 3 420 kg (7 540 lb)
Vitesse de croisière 148 km/h (91 mi/h)
Vitesse maximale 180 km/h (112 mi/h)
Vitesse en montée 311 m (1 020 pi) /min
Plafond pratique 3 231 m (10 600 pi)
Autonomie 570 km (360 mi)
Moteur Un moteur Wright R-1300-3D Cyclone 7, 7 cylindres en étoile de 600 ch