Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter

Le CCM Light Delivery - mille variations sur le thème de la livraison légère

On doit la grande utilisation et le succès commercial du vélo d'aujourd'hui à l'arrivée de la bicyclette au milieu des années 1880. La bicyclette existait sous diverses formes et le terme a d'abord servi à décrire toute machine à deux roues qui pouvait constituer une monture plus sûre que le grand bi. La bicyclette Rover de l'exposition (810219, vers 1888) fut lancée en 1885 par J.K. Starley & W. Sutton. Son design était révolutionnaire en ce qu'elle avait deux roues de diamètre identique entraînées par une chaîne reliée à la roue arrière. La Rover fut d'abord accueillie avec scepticisme par les amateurs de cyclisme, mais elle se révéla supérieure aux autres machines contemporaines dans une série de courses bien orchestrées. En peu de temps, toute une génération de bicyclettes inspirées de la Rover fit son apparition. Au début des années 1890, la supériorité du nouveau concept fut renforcée par l'arrivée des pneumatiques, qui amélioraient le confort et la traction. Ces pneus furent commercialisés grâce aux efforts de John Dunlop en Angleterre et des frères Michelin en France.

Bicyclette Rover
Bicyclette Rover, Starley & Sutton, vers 1888. Troisième version de la bicyclette Rover lancée par Starley & Sutton. À noter : les roues pleines en caoutchouc. (MSTC)

Au cours des années 1890, on assista au Canada à une augmentation phénoménale du nombre de fabricants et de cyclistes, comme dans bien d'autres pays, ce qui aboutit au véritable boom de la bicyclette de la fin du siècle. Cette augmentation des fabricants et des bicyclettes a eu pour effet l'effondrement du marché en 1899, l'année où la firme Canada Cycle & Motor Co. Ltd, ou CCM, a vu le jour. Cette entreprise, l'une des plus anciennes sur le marché canadien de la bicyclette, est née de la fusion des opérations de quatre grands fabricants canadiens de bicyclettes : H.A. Lozier, Massey-Harris, Goold et Welland Vale Manufacturing. La firme a survécu à l'effondrement du marché de la bicyclette en 1900 et poursuivi sa production jusqu'à ce qu'elle déclare faillite en 1983. Le nom de CCM continue d'être utilisé sur des bicyclettes canadiennes fabriquées par ProCycle à Saint-Georges-de-Beauce.

CCM Light Delivery
CCM Light Delivery, Canada Cycle & Motor Co. Ltd, vers 1932. (MSTC)

De tous les produits CCM dans l'exposition, le Light Delivery (880307) est celui qui illustre le mieux la polyvalence de la bicyclette à cadre en losange et explique son succès mondial. Les cycles servaient de véhicules commerciaux depuis longtemps, sous forme de tricycles ou de bicyclettes de tourisme modifiées, avant que CCM ne lance son modèle de série Light Delivery (livraisons légères) en 1932. Ce vélo était muni d'un cadre plus robuste, constitué de tubes plus résistants, et d'un panier à l'avant pour transporter des charges encombrantes. À la fin des années 1940, un cycliste installa un moteur de bicyclette « Pixie » sur son Light Delivery, non pas pour augmenter la vitesse, mais pour accroîre la puissance lors de la montée d'une pente. La bicyclette Light Delivery illustre bien comment un bon design de base peut être modifié et amélioré en fonction de toutes sortes de tâches.

Cette bicyclette renforce aussi le lien existant entre les volets techniques et sociaux de notre histoire. Des années 1930 au début des années 1960, elle a été utilisée par un marchand de fruits et légumes de la région d'Ottawa dans ses livraisons. Elle nous rappelle l'époque où l'épicerie du coin et le livreur faisaient partie de la vie courante dans la plupart des villes canadiennes.