Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter

Tractors

Que savons-nous d’autre ?

Quand le conservateur a réussi à cerner la nature de l’objet, sa composition, son mode de fabrication et son fonctionnement, il se consacre alors à des questions plus générales. Il peut s’intéresser à la provenance de l’objet, ce qui exige la collecte de plus de renseignements sur son propriétaire, son fabricant et son utilisateur, de même que sur l’époque et le lieu où il a été utilisé ainsi que sur le lien historique. Pour trouver cette information utile, il doit d’abord recueillir des indices au sujet de l’objet lui-même – peut-être le nom du fabricant et l’emplacement de l’usi-ne –, puis il enrichit ces données par des comptes rendus écrits ou oraux. Comme le décor d’une pièce de théâtre, la « provenance » offre au conservateur un contexte qui l’aide à comprendre l’objet ; elle permet un regard éclairé sur toutes les pièces de collection, grosses ou petites, complexes ou simples. La provenance contribue aussi à déterminer la valeur relative de deux objets qui autrement semblerait la même.

Quoi d’autre ? Omnibus de Toronto, 1921  (Fifth Ave. Coach, N.Y.) (MSTC 680887) Voir Plus qu’une machine
Quoi d’autre ? Omnibus de Toronto, 1921 (Fifth Ave. Coach, N.Y.) (MSTC 680887) Voir Plus qu’une machine

Ce véhicule ancien a été l’un des premiers autobus motorisés à sillonner les rues de Toronto. Fabriqué à New York, ce « bus » (diminutif d’« omnibus ») mesure 7,4 mètres (24 pieds et 5 pouces) de longueur, 2,3 mètres (7,5 pieds) de largeur et 3,2 mètres (10 pieds et 5 pouces) de hauteur. Il a 51 places assises et est propulsé par un moteur de 40 chevaux (à peine deux fois plus puissant que certaines tondeuses à siège modernes !). On l’avait peint rouge vif pour qu’on l’aperçoive aussi bien qu’un fourgon-pompe. Le bus a été inauguré en septembre 1921 sur un parcours de moins de 3,2 kilomètres (2 milles) dans un quartier peuplé de la ville qui, à l’époque, n’était desservi par aucun autre moyen de transport. Roulant à une vitesse moyenne de 13 kilomètres (8 milles) à l’heure, le véhicule prenait une dizaine de minutes pour faire le trajet aller. Il emmenait les gens aux stations de tramway ou les y ramassait. Aussitôt mis en service, le bus est devenu très populaire, transportant quelque 6000 passagers par jour. Le tarif était de 7 cents et les correspondances étaient gratuites.


page précédentepage suivante