Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter

Le grand bi - plus de rapidité et de confort

Le grand bi apparut entre 1870 et 1885 en réaction aux limites du vélocipède en fait de vitesse et confort. Comme les fabricants de bicyclettes restaient attachés au principe de la machine à entraînement direct, le seul moyen d'en accroître la vitesse était d'augmenter le diamètre de la roue. Heureusement, même avec cette augmentation, une machine équipée de roues à rayons métalliques chaussées de caoutchouc était plus légère et confortable, ayant une meilleure suspension. À mesure que le diamètre de la roue avant augmentait, il fallait réduire celui de la roue arrière pour maintenir la stabilité du véhicule.

Grand bi Ariel
Grand bi Ariel, Starley & Smith. (MSTC)

Le modèle Ariel (810206), fabriqué en 1870 par la firme Starley & Smith, est reconnu comme le premier grand bi commercial. Il montre la plupart des caractéristiques de la technologie du grand bi. Parce que la roue avant est plus grande, le siège est placé presque directement au-dessus du moyeu de roue et de la direction à pivot. Le design de l'Ariel s'est révélé efficace et sa production s'est poursuivie une dizaine d'années. Durant les années 1870 et au début des années 1880, d'autres fabricants et ingénieurs se sont efforcés d'améliorer le grand bi.

Il existait un marché florissant pour la nouvelle machine, vu le nombre grandissant d'amateurs de bicyclettes - des jeunes hommes de la classe moyenne - avides de prendre la route en Europe et en Amérique du Nord. Mais le coût élevé d'un grand bi et la difficulté de le manœuvrer ont fait naître un courant élitiste dans la plupart des clubs de cyclisme, fondés pour encourager le cyclotourisme. Au cours des années 1880, des clubs s'étaient établis dans les grandes villes du Canada et, en 1881, s'inspirant d'une association américaine, des cyclistes canadiens avaient fondé la Canadian Wheelmen's Association pour coordonner leurs activités et diffuser de l'information.

Au début des années 1880, le grand bi avait atteint son niveau technique ultime. Une machine comme le grand bi de course Humber (810209, restauré) était caractéristique des normes les plus élevées du grand bi. Elle était légère, puissante, confortable et, grâce à sa roue avant de 152 cm (60 po), en mesure d'atteindre des vitesses autrefois inaccessibles. Mais, malgré toutes ces améliorations, son utilisation restait limitée à un groupe très athlétique, ce qui excluait une grande partie de la population. Même vers la fin des années 1880, les fabricants avaient compris les limites commerciales du grand bi et s'étaient mis à la recherche d'une machine plus sûre, qui pourrait être vendue à plus de gens.