Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter

Innovation Canada

La technologie au service des personnes handicapées

Après la Seconde Guerre mondiale, George Klein a mis son talent d’inventeur au service des anciens combattants en concevant un fauteuil roulant électrique avec manette de contrôle. Cette invention est sa plus grande réalisation, selon lui, et il ne fait aucun doute qu’elle a amélioré la mobilité et la qualité de vie de bien des gens. Mais ce fauteuil roulant n’est pas la seule technologie canadienne d’avant-garde pour personnes handicapées.

George Klein à l'oeuvre sur son fauteuil roulant électrique au CNRC. (Archives du Conseil national de recherches du Canada)
George Klein à l’œuvre sur son fauteuil roulant électrique au CNRC. (Archives du Conseil national de recherches du Canada)

Roland Galarneau, aveugle au sens de la loi avec une vision d’au plus 5 p. 100, était ingénieur électricien. Au début de l’ère informatique, dans les années 1960, il a envisagé une solution pour faciliter l’impression de textes en braille. À l’époque, imprimer du braille était un processus très lent et coûteux, ce qui limitait les malvoyants dans leurs communications et leur choix de lectures. Roland Galarneau a inventé une imprimante à matrice de points munie de têtes modifiées permettant d’imprimer des livres et des communications personnelles en braille à partir d’un ordinateur (870277, 940204). Fait particulièrement remarquable : malgré son handicap, Roland Galarneau s’est chargé lui-même de la conception électronique, de l’ajustage et de l’assemblage de ses inventions !

Roland Galarneau et son ordinateur braille. (MSTC 1987.0277)
Roland Galarneau et son ordinateur braille. (MSTC 1987.0277)

Le succès de Galarneau lui a permis de fonder une entreprise qui fabriquait ces machines et publiait aussi des documents pour malvoyants. La conception de ses puces électroniques et des logiciels connexes a suivi l’évolution de l’informatique. L’entreprise, Cypihot-Galarneau Services, a été reprise par le fils de Galarneau, puis vendue, mais elle continue d’apporter de l’aide et des possibilités à des dizaines de milliers de personnes dans le monde.


page précédentepage suivante