Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter



Les lampes au sodium

La fabrication d'un verre résistant aux vapeurs de sodium permet d'adopter ce type d'éclairage au début des années 1930, surtout en Europe de l'ouest. Toutefois, les premières ampoules au sodium, à basse pression, n'offrent qu'une perception monochrome des objets, bien qu'elles se révèlent deux fois plus efficaces que les ampoules incandescentes à filament de tungstène et que les ampoules au mercure. En revanche, toutes les couleurs du spectre lumineux peuvent se retrouver dans les ampoules au sodium à haute pression (HPS) qui rejoignent le circuit commercial dès 1966. Ces ampoules permettent de distinguer les couleurs originales des objets même en pleine nuit. Leur lancement sur le marché canadien coïncide avec l'Exposition universelle de Montréal, en 1967, bien qu'elles aient été installées de façon expérimentale un an plus tôt à Calgary.


Fig. 24 Projecteur à vapeur de sodium avec ballast fabriqué par Crouse-Hinds, Toronto, vers 1963. (921682)



Ce projecteur à vapeur de sodium avec ballast (fig. 24) sert à éclairer les édifices publics, les pistes d'aéroport et les autoroutes achalandées où la circulation nécessite des mesures de sécurité accrues.