Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter


4, 3, 2, 1... mise à feu !


Pour étudier les éclipses solaires, le Canada a lancé par fusées Black Brant des charges utiles scientifiques de la Nouvelle-Écosse en 1970 et 1972. (CNRC)

Plutôt que de s'équiper d'installations de lancement orbital, le Canada a décidé de se concentrer sur les satellites scientifiques et de télécommunications. La série de fusées-sondes Black Brant (660114, 910011*) lui a néanmoins fourni le moyen d'envoyer brièvement et à peu de frais des engins dans la haute atmosphère. Construites par Bristol Aerospace dès la fin des années 1950, les Black Brant venaient en douze modèles différents ayant un, deux ou trois étages et une longueur variant de 2 à 19,5 mètres, selon l'altitude maximale désirée et la charge utile à lancer.

Dans les années 1960, les Black Brant ont eu pour concurrents trois super-canons conçus par le physicien Gerald Bull (1928-1990) de l'Université McGill. Dites HARP (High Altitude Research Program), les considérables forces G exercées sur les charges mises à feu par les canons rendaient la conception d'instruments particulièrement difficile. Comme les pressions exercées par les Black Brant étaient bien plus faibles, mais pas insignifiantes, ces fusées étaient choisies pour lancer la plupart des missions scientifiques. Des installations de lancement de Black Brant, dont on voit un modèle près du module sur ces fusées-sondes, ont été construites près de Fort Churchill (Manitoba) et utilisées de 1956 à 1984. Leur remise en valeur a été tentée dans les années 1990, sans suite.

Un phénomène rare - deux éclipses solaires visibles du même secteur en quelques années - a été spécialement propice à l'étude de l'ionosphère. La rampe Nike (860150) du Musée est l'une des cinq qui ont servi à lancer des Black Brant pour observer l'ionosphère à partir d'East Quoddy (Nouvelle-Écosse) lors des éclipses de 1970 et 1972. Pour les scientifiques de l'atmosphère canadiens, c'était une rare occasion d'observer deux phénomènes semblables d'un même point.

* Les numéros entre parenthèses sont les numéros d'acquisition des objets de la collection du Musée.