Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter


Et le trophée emmy est remis à...


Pour avoir ouvert la voie aux communications avec les régions éloignées, l'équipe de création du satellite Hermès a remporté un emmy. (Agence spatiale canadienne)

Fort du succès du satellite Anik A, le Centre de recherche en télécommunications de la défense à Ottawa a conçu et, en 1976, lancé de Cape Canaveral (Floride) le satellite de télécommunications Hermès (820655*). C'était le premier satellite à utiliser les transmetteurs à très hautes fréquences (bande Ku), qui rendaient possible la diffusion simultanée de plusieurs émissions de télévision dans divers coins du pays. Le recours aux hautes fréquences a permis d'utiliser au sol de bien plus petites antennes de réception - seulement 0,6 mètre de largeur.

Le satellite Hermès a eu d'énormes répercussions sur les communications dans le Grand Nord canadien et donné le même accès au téléphone et à la télévision aux gens du nord qu'à leurs compatriotes. Mais les effets d'Hermès ne se font pas sentir qu'au Canada. Aujourd'hui, les plus puissants satellites de télécommunications utilisent la même technologie mise au point pour Hermès. En reconnaissance de ceci, la National Academy of Television Arts and Science des États-Unis a décerné en 1987 un emmy (870440) à l'équipe de création d'Hermès. Le modèle technique pleine grandeur du satellite et l'emmy figurent ensemble dans l'exposition, où le fini or du trophée fait écho à la surface dorée de l'Hermès, qui réfléchit lumière et chaleur.

* Les numéros entre parenthèses sont les numéros d'acquisition des objets de la collection du Musée.