Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter


Expériences en microgravité

Une des fonctions principales de la navette spatiale et la Station spatiale internationale est de fournir une plate-forme orbitale pour réaliser des expériences sur le comportement des matériaux en microgravité. L'huile se sépare-t-elle de l'eau de la même façon qu'au sol ? Les matériaux se cristallisent-ils selon la même structure et à la même taille dans l'espace ? Les réponses à de telles questions découlent d'expériences comme la QUELD (Queen's University Experiment in Liquid Diffusion), d'une suite de systèmes expérimentaux conçus par le professeur Reginald Smith à Kingston (Ontario) depuis 1970.


À l'aide d'équipement conçu au Canada, tel le QUELD (en haut) ou le MIM, des scientifiques cherchent à savoir comment les matériaux se forment dans l'espace. (MSTC)

La QUELD (2001.0120*) a une fournaise dans laquelle un ou une astronaute jette un petit cylindre de matériaux. Celui-ci brûle (de 700 à 1100°C) jusqu'à ce que ses matériaux fondent et, en l'absence de l'effet séparateur de la gravité, se mélangent. L'échantillon est alors refroidi dans des mailloches de trempe deux ou trois minutes, le temps de se solidifier. Les modules électroniques de la QUELD enregistrent continuellement les conditions. Une fois les échantillons ramenés sur Terre, les scientifiques des matériaux examinent la structure et les propriétés des matériaux obtenus. Ceux-ci peuvent servir à créer une nouvelle génération de circuits intégrés pour ordinateurs ou de nouveaux médicaments.

QUELD II, la version la plus récente, a donné de bons résultats à bord de la station russe MIR, utilisée avec un autre élément spatial canadien à succès, le Support d'isolation contre les vibrations en microgravité (I01323). Celui-ci sert d'amortisseur, isolant la QUELD et d'autres appareils des vibrations des astronefs, ce qui donne des matérieux d'encore meilleure qualité.

* Les numéros entre parenthèses sont les numéros d'acquisition des objets de la collection du Musée.